Ecoles
Outils en ligne
Revue de presse
Articles en ligne
Liens documentaires
Forum de discussion
Blogs
Agenda
Description
Activités
Contacts

Accueil > Partager > Revue de presse

Les nouveaux médias bouleversent le marché du sport et de la télévision

Grâce aux technologies de l’internet ou du téléphone portable, de nouveaux acteurs, comme les opérateurs de téléphonie mobile, ont fait irruption sur le marché de la diffusion d’événements sportifs, dominé jusque-là par les télévisions.

Cette nouvelle donne a été l’objet des conversations et des débats lors de l’édition asiatique de Sportel, le rendez-vous des professionnels du sport et de la télévision, qui s’est déroulée cette semaine à Shanghai.

"On se rend compte que les opérateurs de téléphonie mobile se mettent sur les rangs pour acheter des droits d’événements sportifs", remarque David Tomatis, vice-président délégué de Sportel.

Confrontées à une vive concurrence, les anciennes sociétés publiques monopolistiques, comme France Télécom en France ou Belgacom en Belgique, se sont aventurées sur ce nouveau terrain.

En janvier, Orange (France Telecom) a versé 29 millions d’euros pour continuer à diffuser, à partir de 2006 et jusqu’en 2008, sur ses téléphones portables des images du championnat de France de football, augmentant sa contribution actuelle de près de 200%.

En 2008, la Fédération française de football souhaite même lancer un appel d’offres multimédia, en raison notamment de la suppression prochaine de la concurrence dans le domaine de la télévision payante, ce qui fera inéluctablement chuter les recettes d’un appel d’offres uniquement TV.

Fin juin, la compagnie nationale belge Belgacom est allée encore plus loin.

Elle a lancé une offre de télévision numérique par le biais de la ligne téléphonique ADSL après avoir remporté les droits du championnat de football belge pour 36 millions d’euros par an pour trois saisons, soit une augmentation de près de 150% par rapport à ce qu’avaient versé les détenteurs précédents, Be TV (ex-Canal+ Belgique), et RTBF en Wallonie et Telenet et VTM en Flandre.

Si les nouveaux médias prennent de l’importance, rien ne remplacera cependant la télévision pour l’un des principaux intérêts du sport, le spectacle en direct, soulignent les observateurs.

"Aucune autre plateforme ne peut concurrencer en fait la télévision pour la transmission en direct d’un match de football de 90 minutes", note Tony Singh, consultant chez Spectrum Strategy Consultants.

Les nouveaux médias peuvent par contre permettre aux sports moins connus de se faire connaître ou offrir de nouveaux services, par exemple en permettant de créer une "communauté virtuelle" des supporters.

C’est ce que souhaite faire en Chine la société Yes TV de Hong Kong avec Goal TV, une chaîne totalement dédiée au football diffusée 24 heures sur 24 sur internet.

"Si vous êtes un fan de Manchester United, vous devez venir sur Goal TV", lance Thomas Kressner, PDG de Yes TV qui dispose en Asie des droits pour la télévision et l’internet haut débit des quatre plus importants clubs anglais, Manchester United, Liverpool, Chelsea et Arsenal.

Si, regrette Tony Singh, certaines fédérations sportives ne voient dans cette nouvelle donne que l’intérêt à court terme "pour recevoir plus d’argent", quelques-uns ont en effet compris l’intérêt de ces nouveaux outils.

L’un des modèles, avance Kevin Roberts, rédacteur en chef de la revue spécialisée SportBusiness International, est celui d’OC Groupe, qui gère les courses d’Ellen McArthur.

En proposant une couverture vivante et créative via l’internet à haut débit des exploits de la navigatrice britannique, OC Group "a construit une audience en ligne significative", explique-t-il, ce qui a permis d’attirer les sponsors.

La Fédération internationale de gymnastique (FIG), qui gère directement ses droits, a choisi pour l’instant la prudence.

"Ces plateformes alternatives, on ne peut que les traiter en protégeant nos partenaires traditionnels que sont les télévisions", explique André Gueisbuhler, secrétaire général de la FIG.

AFP 23.03.2006 - 8:38

Source : http://www.msn.fr/news/tec/?id=0603...

Mis à jour le 23 mars 2006

Voir aussi
Conférence Web2forDev - Deux journalistes de l’Institut Panos de Afrique de l’Ouest (IPAO) couvrent l’événement
Publication : "Enjeux et usages des TIC en Afrique : Les médias entrent dans le débat"
Nouveau guide "Ecrire sur les TIC et la lutte contre la pauvreté"
Cyberjournalisme - Un prix pour la paix
Sudan expels U.N. envoy for blog
Parution d’une étude sur les jeunes et les médias à l’ère du numérique
Scilife.org : Les journalistes scientifiques sont en ligne
Radios communautaires : Ça grince toujours !
Propos recueillis
Future for community radio is digital
“Nous voulons promouvoir et développer la presse en ligne en Côte d’Ivoire”
Deutche Welle : mises en nomination pour le meilleur blog de défense de la liberté d’expression
Campagne : La presse se mire sur le net
La radio de l’avenir sera numérique et interactive
Prix AISI des Médias 2006
Olivier Nana Zépa : "les journalistes sont des partenaires stratégiques"
Journalism and Future Wireless Technologies
SONATEL et SENTEL d’accord pour une deuxième licence de téléphonie
Bientôt un second opérateur global de téléphone : De la forte concurrence en vue pour la Sonatel et Sentel
Renforcement des capacités en TIC : Les médiats invités à mieux comprendre les enjeux de la société de l’information
Concours de production médiatique sur les NTIC : Candidatures jusqu’au 31 mai / PIWA : NICT media production contest : New deadline for applications : May 31st
Médias et technologie de la communication : Les journalistes invités à cliquer sur les véritables enjeux
Atelier de renforcement des capacités en TIC des médias sénégalais
Accès à l’’information en milieu rural
Tunisie : Table ronde sur « La presse électronique : réalité et perspectives »
Rencontre internationale sur la presse togolaise
Des financements disponibles pour la formation "Online journalism"
La version revue et améliorée du kit de formation : « L’éducation fait l’info » est disponible en ligne
Livre : La révolte du pronetariat : des mass média aux média des masses
Des bourses disponibles pour assister au "We Media Global Forum"
Le Bureau du PIDC alloue des fonds à 41 nouveaux projets de médias dans les pays en développement
Télécommunications : Définir les priorités pour réduire la fracture numérique
Au rythme du cyberjournalisme
Bénin : L’ambassade de Chine augmente le parc informatique de la maison des Médias
Déjà trois générations d’info en ligne
L’UNESCO et la CBA proposent des principes directeurs en matière de réglementation de la radiodiffusion
RFI, le renouveau numérique de l’antenne, une des priorités pour l’année 2006
L’UNESCO organise un séminaire en ligne sur l’Education pour tous destiné aux journalistes
Un Cd-rom de formation pour les radiodiffuseurs en milieu rural
Medias : mise à l’essai d’un nouveau standard de diffusion des informations
Le Net à l’usage des journalistes : guide pratique de l’Internet pour les journalistes des pays en développement
Responsabilité des entreprises : Reporters sans frontières appelle les internautes et les bloggers à soutenir ses recommandations sur la liberté d’expression
Les nouvelles technologies bouleversent le journalisme
Sénégal : Une association de journalistes envisage de créer des cybercafés dédiés aux communicateurs
L’Afrique et la télévision de demain : Mactar Sylla campe les enjeux
Malgré leur importance dans la circulation de l’information : Les Tics, parent pauvre de la presse écrite
La FIJ proteste auprès du Président contre l’interdiction d’accès à son site web
Conseil national de régulation de l’audiovisuel : Reporters sans Frontières demande à Wade de ne pas promulguer la loi
L’Afrique dans la société de l’information : Les journalistes en analysent les enjeux à Dakar
Multimédiats : se mettre aux TIC, alors qu’il est temps
Technologies de l’information et de la communication : ouverture d’un atelier sur les stratégies nationales
Bénin : atelier NTIC pour les journalistes
Accès collectifs en milieu rural : le “far net” indien [Internet Actu]

Haut de page

IPAO - 6 rue Calmette, BP 21132 Dakar (Sénégal) - Tél : (221) 33 849.16.66 - Fax : (221) 33 822.17.61 - Email : contact_ _cipaco.org

Adresse du document : http://mediatic.panos-ao.org/article.php3?id_article=152
Extrait du site MédiaTIC : http://mediatic.panos-ao.org
IPAO - 6 rue Calmette, BP 21132 Dakar (Sénégal) - Tél : (221) 33 849.16.66 - Fax : (221) 33 822.17.61 - Email : contact_ _cipaco.org